APPROFONDIR

Image3

COMMENT NEUROPTIMAL® FONCTIONNE-T-IL ? :

NeurOptimal® de l’Institut Zengar est un système de neurofeedback innovant qui mesure et analyse en continu l’activité cérébrale grâce à des capteurs et à un amplificateur connecté à un PC avec un logiciel dédié.
Le logiciel NeurOptimal® détecte et signale instantanément au cerveau toute turbulence chaotique de son activité électrique l’aidant ainsi à mieux s’auto-réguler.
Cet entraînement cérébral est implicite, et ne demande aucun effort conscient de la part de la personne recevant une séance. En effet, dès qu’il détecte une telle turbulence, le logiciel introduit des micro-interruptions dans une musique ou un film que la personne n’a qu’à suivre tout en se détendant de son mieux (seule consigne lui étant donnée).

La réaction d’orientation consécutive à ce changement dans l’environnement (les micro-interruptions), provoque au niveau du cerveau la mobilisation de l’attention et une tentative de s’adapter au mieux à ces changements en vue de préserver par ordre décroissant de priorité : sécurité, confort et la bonne exécution des tâches en cours. Tout ce processus s’enclenche automatiquement et inconsciemment, et la tendance du cerveau à préserver ainsi la tâche prescrite (suivre un contenu multimédia en se détendant) entraîne une auto-correction par le cerveau des phénomènes de dérégulation (turbulences chaotiques) ayant provoqué chaque micro-interruption via le logiciel.

Malgré les apparences, NeurOptimal® repose sur des mécanismes fondamentaux identiques à ceux des approches plus classiques du neurofeedback – conditionnement opérant par renforcement et/ou inhibition de l’activité en fonction de l’objectif – la seule différence étant qu’au lieu de chercher – au niveau conscient – à modifier des courbes (feedback explicite sur certaines caractéristiques de l’activité cérébrale analysée), la personne cherche ici simplement – au niveau conscient – à suivre la musique ou le film diffusé(e) en se détendant, tandis que son cerveau traite le feedback (micro-interruptions) sans intervention consciente.
Ce procédé est similaire à celui mis en œuvre dans certains protocoles de neurofeedback qui reposent sur des jeux vidéos gratifiant ludiquement les personnes lorsqu’elles tendent à se rapprocher du profil d’activité cérébrale ciblé. Par exemple pour des enfants affectés du syndrome « TDAH » ou « ADHD » (trouble de déficit de l’attention et d’hyperactivité), ils progressent dans le jeu lorsqu’ils augmentent le ratio Bêta/Thêta de leurs ondes cérébrales .
La différence essentielle réside donc dans la cible – ou caractéristique des ondes cérébrales faisant l’objet d’un retour d’information (feedback). Il s’agit avec NeurOptimal® de restituer et d’aider à réduire le chaos, au lieu de restituer et d’aider à réduire l’écart à une norme statistique dans la distribution fréquentielle de l’activité cérébrale, comme cela se passe dans le neurofeedback classique.

Le déficit de régulation cérébrale est à l’origine de nombreuses affections, ou bien en découle avec les troubles secondaires associés. En améliorant cette régulation, NeurOptimal® peut donc influer positivement sur un grand nombre de ces affections et troubles associés.
Cette méthode originale de neurofeedback, peut donc apporter des bénéfices dans de nombreux domaines. Elle se caractérise aussi par son accessibilité et par son universalité. En effet, quel que soit l’âge, le trouble ou même l’objectif de perfectionnement cérébral du bénéficiaire, NeurOptimal® s’applique de la même façon pour tous sans contre-indication, ni diagnostic préalable, et sans requérir aucune compétence ou connaissance préalable.
La référence à des bases de données pré-existantes est ici inutile, puisque ce système mesure les variations de l’activité du cerveau au cours du temps en prenant comme seule référence l’activité de ce même cerveau sur une courte période de temps antérieure. L’absence de référence à des bases de données statistiques statiques pour le paramétrer, et le fait que ce logiciel s’auto-paramètre dynamiquement en fonction de l’activité précédemment mesurée, ont conduit à le qualifier de « neurofeedback dynamique » (d’où le nom du livre de Corinne FOURNIER et Pierre BOHN lui étant consacré).

Les mesures EEG incorporées dans les séances sont peu invasives, le nombre de capteurs posés étant limité à deux sur le crâne et trois sur les oreilles, à des emplacements standardisés. L’apprentissage d’une meilleure régulation s’effectue initialement au niveau des populations neuronales dont l’activité est directement mesurée et restituée par NeurOptimal®. Toutefois cet apprentissage se propage ensuite de proche en proche à l’ensemble du cerveau via les boucles d’activation et d’inhibition par lesquelles les populations neuronales des différentes régions du cerveau se trouvent en interconnexion permanente.

Si vous êtes intéressé pour en savoir plus sur cette méthode d’entraînement cérébral, contactez-moi (CONTACT) et je serai heureux de vous rencontrer pour répondre à vos questions.

Vous pouvez aussi consulter les sites d’information suivants :

http://www.corinne-fournier.fr/index.php/la-methode-neuroptimal.html

www.adnf.org

www.zengar.com

 

SOMMAIRE DE CE SITE :

O RETOUR AU HAUT DE CETTE PAGE

O INTRO
O EN PRATIQUE
O CONTACT

O Mentions légales